• Tom Casse

Jimmy Gressier :"La meilleure façon de préparer les Jeux était de partir aux États-Unis."



Jimmy Gressier, huit fois champion d’Europe de Cross et deux fois champion d’Europe espoirs est revenu sur les coulisses de son stage en altitude à Flagstaff. Un séjour qui s’est vu écourté à la suite de l’épidémie du COVID-19.


D’où t’es venue l’idée du stage à Flagstaff (Arizona) ?

Ce stage était dans l’optique des Jeux Olympiques de Tokyo. La meilleure façon de préparer les Jeux était de partir aux États-Unis. À Flagstaff (Arizona), j’étais en compagnie de ma copine, mon meilleur pote, Mohamed El Bouajaji, les frères Gras et d’autres personnes de l’équipe de France.


C’était la première fois que tu partais à Flagstaff (Arizona) ?

Oui, c’est ma première fois.


Comment s’est passé ton séjour aux Etats-Unis ?

Super bien mise à part l’actualité avec le coronavirus mais sinon le séjour, s’est très bien passé.


As-tu pu visiter les infrastructures de la prestigieuse Université de Northern Arizona ?

Je n’ai pas trop pu visiter. On a surtout pu voir le Grand Canyon. La plupart des universités étaient fermées à cause du coronavirus. Cependant, on a pu accéder à certaines pistes. On a aussi pu s’entrainer au Buffalo Park, découvrir des sentiers et d’autres choses positives.


L’entrainement à plus de 2000m a été compliqué les premiers jours ? (Flagstaff est situé à 2135m)

Si si…, après on est habitué. Pour ma part, c’est la troisième fois que je pars en altitude. Je commence à avoir mes habitudes.


Tu t’es plu à Flagstaff (Arizona) ?

Oui ça m’a vraiment bien plu. Je n’hésiterais pas y retourner en 2021.


"Je serais allé dans la meilleure université américaine."



Tu devais prendre part au compétition américaine en mai dont le prestigieux Payton Jordan Invitational. Qu’est-ce que t’allais y chercher ?

De base, je devais prendre part au meeting mais avec le coronavirus tout a été annulé. Ma participation à ce meeting est surement remise à l’année prochaine.

Cette compétition me permettait d’avoir de la confrontation et tenter de se qualifier pour les Jeux Olympiques de Tokyo.


T’aurais dû courir sur quelle épreuve ?

À Stanford, je devais courir deux 1500m et un 5000m.


Est-ce que ça t’aurait plu de concourir pour une université américaine ?

Je ne connais pas spécialement les universités américaines mais l’idée de partir aux États-Unis m’aurait vraiment plu. Si je m'y étais pris un peu plus tôt.


Si t’avais eu l’occasion. T’aurais voulu concourir pour qui ?

Je serais allé dans la meilleure équipe possible. Après je ne connais pas les noms mais de sûr, je serais allé dans la meilleure université américaine.


Crédit images : Jimmy Gressier

219 vues

USA-Project permet aux athlètes ambitieux d'accéder aux meilleures universités américaines. La société a été créée par Martin Casse, ancien membre de l'équipe de France d'athlétisme et diplômé de l'université de Texas Rio Grande Valley (NCAA D1)

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc

Copyright All Rights Reserved © 2020 USA-Project